Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

GUERRE CONTRE AQMI ET LES COALITIONS DJIHADISTES : LA CEDEAO VA-T-ELLE RELEVER LE DÉFI ?

Posté par: Momar Idrissa NDIAYE| Mardi 23 octobre, 2012 05:12  | Consulté 9719 fois  |  10 Réactions  |   

DAKAR EN GUERRE :

Le Sénégal ouvre trois (3) fronts !

 

INTRODUCTION

 

Un impératif militaire de reconquête du Nord malien, suivi par une stratégie rigoureuse d’intégration économique et complété par un défi politique historique :

 

Tels sont les trois (3) enjeux hautement stratégiques, qui justifient l’entrée en guerre du Sénégal, paisible mais déterminé dans la réalisation de l’unité africaine.

 

Après l’embargo, la CEDEAO devrait-elle intervenir sous le commandement malien ? Le faisant, elle permettra au Capitaine SANOGO de s’attribuer la probable victoire militaire pour rebondir politiquement en libérateur : Une prime au putsch !

 

 

UEMOA et CEDEAO

STRATÉGIE D’INTÉGRATION ÉCONOMIQUE SOUS RÉGIONALE :

 

Le Sénégal a pu être la porte d’entrée de l’Afrique de l’ouest, dans ses relations avec l’occident : Ici, il ne s’agit pas de ça !

 

D’abord, les trois économies les plus dynamiques de l’UEMOA (Cote d’Ivoire, Sénégal et Burkina Faso) utilisent abondamment le territoire malien dans leurs échanges par transport terrestre, moyen le plus répandu.

 

Ensuite, Dakar, Abidjan, et Conakry, tous les grands ports ouest africains ont besoins de capter le commerce malien pour augmenter leur trafic et renforcer leur position.

 

Les facilités portuaires accordées au Mali (à travers l’affectation de terminal ou d’entrepôt), et la multiplication des ports secs, ont atteint leurs limites objectives.

 

Conakry a l’avantage de la distance par rapport à Bamako. Le port sec à Kerkessédougou, est un atout pour Abidjan. Dakar devra dépasser les Entrepôts du Sénégal au Mali (ENSEMA) pour remporter durablement la rude compétition.

 

Un Port-Malien en eaux profondes sur la façade atlantique du Sénégal, peut-être dans les environs Joal-Fadiouth, sera décisif pour domicilier l’important trafic maritime du pays sans littoral.

 

Surement pas à Foundiougne dans le Fatick et encore moins à Kaolack : Il faut arrêter de mentir ! Le bras de mer sinueux et la profondeur dérisoire leur excluent toute vocation sous régionale. Quid des porte-conteneurs au tirant d’eau de plus en plus grand ?

 

Concession maritime commerciale et abandon de souveraineté ? Échange de territoire et corridor de transport multimodal ? Intégration, plus vraisemblablement, confédérale des États sénégalais et malien ?

 

C’est aux politiques, qu’il revient d’ajuster leur démarche à la donne communautaire, surtout lorsque cette dernière ouvre des perspectives, d’intégration économique, d’investissement productif dans le secteur des infrastructures, de création d’emploi pour les jeunes, de production de richesse nationale, de croissance saine accélérée et enfin de développement durable.

 

Malgré l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio-Diass, la circulation routière dans la presqu’île du Cap-Vert connaitra une saturation à l’horizon 2035 : Il faut d’ores et déjà envisager la délocalisation du gros trafic import-export malien, précisément sur la petite côte !

 

CONCLUSION

 

La victoire sur le terrorisme islamiste de l’Aqmi, soutenu par les coalitions djihadistes, n’est qu’un objectif militaire. Au-delà de la solidarité et du respect des accords de non-agression et d’assistance en matière de défense (ANAD), le Sénégal doit se projeter vers l’avenir.

 

Le Mali est la véritable porte d’entrée du Sénégal dans ses échanges avec les pays de l’UEMOA : Un espace vital qui unie le Sénégal à la Cote d’Ivoire, au Burkina Faso et au lointain Niger.

 

Dès lors la reconquête du nord, la stabilisation du Mali par l’équilibre territorial et le partenariat gagnant-gagnant s’imposent au Sénégal. Les enjeux valent le sacrifice du sang versé.

 

VIVE LES JAMBAR !

SenPOLITIK

Momar Idrissa NDIAYE, Chroniqueur

 L'auteur  Momar Idrissa NDIAYE
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (10)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Salambaye En Octobre, 2012 (12:23 PM) 0 FansN°:1
c'est un texte ecrit par un fou publiè par un site de FOU !........rien de plus ! seneweb est et demeure une honte AFRICAINE.
Salambaye En Octobre, 2012 (14:41 PM) 0 FansN°:2
l'auteur ne sait meme pas que le burkina fasso est l' avant dernier de l'umeao ,il sait pas que le benin est la troisieme economie de notre espace,il sait pas que le port de conakry est l 'un des derniers de l espace cedeao,devancè par cotonou et lomè,il sait pas meme pas que dakar n es tpòas la capitale du mali mais du senegal.........s il y a des troubles au mali dakar n est pour rien sinon donner un coup de main aux voisins,il sait meme pas qu on doit pas s adresser aujx ge ns respect en vociferant " il faut arreter de mentir",il sait meme pas que le senegal n a jamais ete porte de l afrique qui est deux fois plus vaste que l europe.........portr de l afrique paraport à qui et quoi ? CETTE IDIOTIE DE WADE QU IL REPETE SANS REFLECHIR.........seneweb si vous respectez encore les africains il faut eviter de publier des idioties des enfantillages pareils.
Anonyme En Octobre, 2012 (17:00 PM) 0 FansN°:3
SAVEZ VOUS CE QU EST UNE GUERRE si petite soit-elle.que les maliens commencent dabord par VOULOIR recuperer ce territoir en quitant du pouvoir ce sanogo fumeur de chanvre indien
En tout cas En Octobre, 2012 (17:33 PM) 0 FansN°:4
la recreation est terminee soyons vigilant et courageux
Anonyme En Octobre, 2012 (19:00 PM) 0 FansN°:5
vive notre intégration comme à l'époque des Empires du Mali puis du Songhaï.
Anonyme En Octobre, 2012 (09:15 AM) 0 FansN°:6
Le Senegal devrait balayer devant sa porte. La crise casamacaise dure depuis des decenies et nous voulons aller regler le problemes des maliens. Laisson au Mali le soi de gerer son probleme. On pense maitriser les consequences d'une intervention militaire dans un pays souverain. Et pourquoi des senegalais prendraient le risque de se faire tuer pour "liberer" le Mali. Liberer le Senegal de la francafrique au lieu de jouer au "liberateur". Wa salam
Senegalaise En Octobre, 2012 (11:56 AM) 0 FansN°:7
le problème malien est un problème pour tous les ouest africain , il faut agir dare dare chassez ses terroristes de nos frontières ; le sénegal et le mali comme tous les autres pays d'afrique noir sont laïque ,nous sommes des noirs africain , on n'est pas des arabes qu'il aillent pratiquer la charia chez eux.
foutre ces terroriste hors du mali n'est une solidarité pour le mali mais une protection contre ces arabes qui pendant des siècles ont réduit l'homme noir en esclavage sous silence et qu'il continu à voir comme tel, l'homme arabe ne considère pas l'homme noir musulman comme tel mais comme un sous homme , ; c'est l'homme noire africain musulman qui parle des arabes comme frère, mais pour eux il n'en n'est pas question ,
foutons ces ordures hors du mali et de l'afrique noire!
vive l'unité africaine
@Senegalaise En Octobre, 2012 (12:03 PM)0 FansN°: 404112
Yow ya doff. Tu penses si les terroristes voulaient s'en prendre au Senegal ils vont passer par le Mali? Ces histoires de terrorisme ont pour but de justifier une intervention militaire et non liberer un peuple. Cette guerre contre le terrorisme ne nous concerne pas. Nous avons des choses beaucoup plus urgentes a gerer que des islamistes. Pour quelle raison des terroristes seraient contre le Senegal? Et meme si c'etait le cas, je pense que atteindre leur cible ne serait pas un probleme vu que ce pays est corrompu et beaucoup de senegalais feraient tout pour de l'argent. Ne soyons pas betes

Ajouter un commentaire

 
 
Momar Idrissa NDIAYE
Blog crée le 10/07/2012 Visité 763166 fois 45 Articles 5434 Commentaires 59 Abonnés

Posts recents
LETTRE OUVERTE A Me ABDOULAYE WADE !
FIN DE CHRONIQUE POUR LE BLOG SenPOLITIK !
LES VOLEURS DE LA RÉPUBLIQUE !
BLANCHISSEMENT D’ARGENT AU SÉNÉGAL : Une institutionnalisation dangereuse !
ABDOU LATIF COULIBALY PRIS EN OTAGE AU MINISTÈRE DE LA BONNE GOUVERNANCE !
Commentaires recents
Les plus populaires