Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Tensions Sénégalo-Gambiennes, UNE GÉOPOLITIQUE LOURDE DE DANGER !

Posté par: Momar Idrissa NDIAYE| Jeudi 30 août, 2012 00:19  | Consulté 1905 fois  |  1 Réactions  |   

 

Tensions Sénégalo-Gambiennes

UNE GÉOPOLITIQUE LOURDE DE DANGER !

 

 

Citoyennes, citoyens, le danger guette, implacable. Au SUD l’enclavement, le conflit casamançais trentenaire et la crise bissau-guinéenne, à l’EST les émeutes de Kédougou sur fond d’exploitation minière et l’occupation du Mali par des divers groupes terroristes, au NORD la révolte de Fanaye contre la boulimie foncière, sans compter l’instabilité politico-militaire mauritanienne et pire auCENTRE la tête brulée Yaya JAMEY, le dictateur gambien. Le Sénégal joue réellement son avenir dans un espace géopolitique ouest africain dominé par des conflits majeurs et leur risque d’extension.

Au-delà des aspects politiques, économiques, culturels et sociaux, les tensions sénégalo-gambiennes présentent de sérieuses menaces, tant sur la sécurité intérieure, que sur la défense nationale. Il est impérieux de prendre l’avis du Conseil de sécurité intérieure. D’autant plus que la Casamance  est une région naturelle sénégalaise coincée entre deux (2) pays étrangers dont le soutien fait souvent l’objet d’un chantage diplomatique manifeste.

Cette sorte de discontinuité territoriale entre le nord et le sud du pays est un défi hautement stratégique. C’est ce qui valut à la Casamance une administration particulière par l’autorité coloniale française. L’abbé Diamacoune SENGHOR se sera vite engouffré dans la brèche pour revendiquer une indépendance, consacrée d’après lui par le fait colonial.

Toute prise de position des autorités sénégalaises doit être articulée avec les impératifs sécuritaires et de défense nationale. Aussi le Chef suprême des armées doit-il prendre toute la mesure du haut commandement, notamment dans ses aspects politiques, diplomatiques et stratégiques : l’indivisibilité du territoire national est en jeu.

Lasuccession d'alertes réelles ou virtuelles dans une sous-région en pleine crise méritait beaucoup plus d’attention. La fonction de veille, d’investigation et d’anticipation est plus que nécessaire dans cette atmosphère de folles rumeurs putschistes dans la sous-région : C’est le rôle des missions diplomatiques et des services intelligents. Les risques d’explosion fortement accrus par la casse de l’arsenal libyen et les folles tueries du dictateur gambien doivent mobiliser tous les patriotes derrière le Chef de l’Etat.

SenPOLITIK

M. Momar Idrissa NDIAYE, Professeur LETFP/Thiès

http://momaridrissa.seneweb.com

 L'auteur 
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (1)
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
M.Momar Idrissa NDIAYE En Août, 2012 (05:38 AM) 0 FansN°:1
Président gambien : Alhaji Scheik Professeur Docteur Yahaya Abdul Aziz Jamus Junkung JAMMEH.
Sans commentaire !

Ajouter un commentaire

 
 
Momar Idrissa NDIAYE
Blog crée le 10/07/2012 Visité 764596 fois 45 Articles 5440 Commentaires 59 Abonnés

Posts recents
LETTRE OUVERTE A Me ABDOULAYE WADE !
FIN DE CHRONIQUE POUR LE BLOG SenPOLITIK !
LES VOLEURS DE LA RÉPUBLIQUE !
BLANCHISSEMENT D’ARGENT AU SÉNÉGAL : Une institutionnalisation dangereuse !
ABDOU LATIF COULIBALY PRIS EN OTAGE AU MINISTÈRE DE LA BONNE GOUVERNANCE !
Commentaires recents
Les plus populaires